Lun 27 Dhou Al-Hijja 1438 - 18 Septembre 2017
 

Méthode de calcul des horaires de prières






 

aTe6pX5T4

 

AVIS DU CONSEIL DE JURISPRUDENCE ISLAMIQUE CONCERNANT LES HORAIRES DE PRIÈRES ET DE JEÛNE DANS LES PAYS SITUÉS EN HAUTES LATITUDES:

 

Louange à Allah uniquement, Prière et Salut sur le dernier des Prophètes, notre maître et prophète Mohammed.

Lors de sa troisième session datée du jeudi 10/04/1402 de l’Hégire, correspondant au 04/02/1983 grégorien, L’Assemblée du Conseil de Jurisprudence islamique a pris connaissance de l’avis du Congrès de Bruxelles de l’année 1400 H. – 1980 G., ainsi que de l’avis numéro 61 du Comité des Grands Savants du Royaume d’Arabie Saoudite daté du 12/04/1398 H., concernant les horaires de prières et de jeûne dans les régions du globe où la nuit devient très courte durant une certaine partie de l’année, puis le jour devient très court durant une autre période de l’année, ou celles où le soleil ne se couche pas pendant six mois, puis disparaît les six autres mois.

Après une étude de ce que les juristes musulmans ont écrit à ce sujet à toute époque, l’Assemblée décide :

Les régions du globe situées en hautes latitudes se divisent en trois catégories :

1. Celles où la nuit et le jour s’étendent sur une durée de vingt-quatre heures ou plus, suivant les saisons. Dans ce cas, les horaires de prière et de jeûne doivent être calculés en fonction des régions les plus proches où le jour et la nuit sont distincts sur une durée totale de vingt-quatre heures.

2. Celles où les lueurs rouges du crépuscule ne disparaissent pas jusqu’à l’aube, de telle sorte que l’on ne peut différencier les lueurs de l’aube de celles du crépuscule. Dans ces régions, l’horaire de la prière du soir (salât el °ichâ’), celui du début du jeûne (imsâk), ainsi que celui de la prière de l’aube (salât el fadjr), sont calculés suivant la dernière période de l’année où les deux types de lueurs – celles du crépuscule et celles de l’aube – sont bien distinctes.

3. Celles où le jour et la nuit s’étendent sur une durée totale de vingt-quatre heures avec des lueurs bien distinctes, si ce n’est que la nuit devient très longue durant une certaine partie de l’année, puis c’est le jour qui devient très long durant une autre période. Celui qui habite dans l’un de ces pays, où le jour et la nuit sont bien distincts par le lever et le coucher du soleil, si ce n’est que le jour s’allonge considérablement en été et diminue considérablement en hiver, doit obligatoirement accomplir les cinq prières suivant leurs horaires connus dans la jurisprudence musulmane, en appliquant la règle générale tirée de la parole suivante d’Allah ﷻ: {Accomplis la prière de l’heure du zénith jusqu’à l’obscurité de la nuit, ainsi que la récitation de l’aube. Certes, la récitation de l’aube a des témoins qui y assistent.} (Sourate « Le Voyage nocturne », verset 78), et aussi : {Certes, la prière demeure pour les croyants une prescription aux horaires fixés.} (Sourate « Les Femmes », verset 103).

De même, Burayda – qu’Allah l’agrée – rapporte : un homme questionna le Prophète ﷺ au sujet de l’heure de la prière. Il répondit : « Prie avec nous les deux prochains jours. » Lorsque le soleil atteignit son zénith, le Prophète ﷺ donna l’ordre à Bilal et ce dernier effectua l’appel à la prière (el adhân), puis il lui ordonna de nouveau et il effectua le second appel (el iqâma) de la prière du midi (salât el dhuhr). Puis il lui donna l’ordre d’effectuer l’appel à la prière et il accomplit la prière de l’après-midi (salât el °asr) au moment où le soleil fut élevé dans le ciel, émettant une lumière blanche et pure. Puis il lui donna l’ordre d’effectuer l’appel à la prière et il accomplit la prière du coucher du soleil (salât el maghrib) lorsque le soleil se coucha. Puis il lui donna l’ordre d’effectuer l’appel à la prière et il accomplit la prière du soir (salât el °ichâ’) lorsque les lueurs rouges du crépuscule eurent disparu. Puis il lui donna l’ordre d’effectuer l’appel à la prière et il accomplit la prière de l’aube (salât el fadjr) lorsque l’aube se leva. Le lendemain, il lui donna l’ordre d’effectuer l’appel à la prière et il accomplit la prière du midi lorsque le temps se refroidit – ce qui était une chose excellente ! Puis il accomplit la prière de l’après-midi lorsque le soleil fut élevé dans le ciel à son dernier stade, plus bas que la veille. Puis il accomplit la prière du coucher du soleil avant que les lueurs du crépuscule ne disparaissent. Puis, il accomplit la prière du soir lorsque s’écoula le premier tiers de la nuit. Puis, il effectua la prière de l’aube aux aurores un peu avant le lever du soleil. Il demanda alors : « Où est celui qui demandait au sujet des horaires de prières ? » L’homme répondit : « C’est moi, ô Messager d’Allah ! » Le Prophète ﷺ lui dit : « Vos horaires de prières se situent entre ces deux moments que vous avez vus. » (Rapporté par Muslim)

D’après °Abd Allah ibn °amr ibn el °Âs, le Prophète ﷺ a dit : « L’heure de la prière du midi débute au zénith et s’étend jusqu’au moment où l’ombre d’une personne atteint sa propre taille, tant que n’arrive pas l’heure de la prière de l’après-midi. L’heure de la prière de l’après-midi s’étend jusqu’à ce que la lumière du soleil devienne jaune. L’heure de la prière du coucher du soleil s’étend jusqu’à ce que les lueurs du crépuscule disparaissent. L’heure de la prière du soir s’étend jusqu’à la moitié de la nuit. L’heure de la prière du matin s’étend du lever de l’aube jusqu’au lever du soleil. Lorsque le soleil se lève, cesse toute prière, car il se lève entre les deux cornes d’un diable. » (Rapporté par Muslim dans son livre « El Sahîh »)

Ainsi que beaucoup d’autres hadiths concernant les horaires de prières, qu’il s’agisse de hadiths rapportant les dires ou les actes du Prophète ﷺ aucune distinction n’est faite entre le cas où la nuit ou le jour s’allongent ou se raccourcissent, tant que les horaires de prières sont bien distincts, suivant les signes expliqués par le Prophète ﷺ. Voilà ce qu’il en est des horaires de prières. Pour ce qui est des horaires de jeûne du mois de Ramadan, les personnes pour qui le jeûne est obligatoire doivent le débuter, en se privant de manger, de boire et de tout ce qui annule le jeûne, de l’aube jusqu’au coucher du soleil, suivant les horaires de leur pays. Ceci tant que le jour et la nuit demeurent bien distincts et s’étendent sur une durée totale de vingt-quatre heures. Nourriture, boisson, rapport sexuel, etc. ne leur sont autorisés que durant la nuit, aussi courte soit-elle. En effet, la législation musulmane est générale et englobe tous les pays, et Allah ﷻ dit : {Mangez et buvez jusqu’à ce que vous distinguiez le fil blanc du fil noir de l’aube. Puis accomplissez le jeûne jusqu’à la nuit.} (Sourate « La Vache », verset 187). Quant à celui qui n’a pas la capacité d’achever le jour de jeûne, parce qu’il est trop long, ou parce qu’il sait par des signes manifestes, ou par expérience, ou par indication d’un médecin spécialiste et de confiance, ou par une forte présomption, que le jeûne va prolonger ou fortement aggraver sa maladie, ou retarder sa guérison, dans ce cas, il ne jeûne pas et rattrapera les jours en question durant n’importe quel mois, suivant ses possibilités. Allah ﷻ dit : {Celui d’entre vous qui a vu le croissant de lune, qu’il jeûne ce mois-ci. Mais celui qui est malade ou en voyage, il rattrapera un nombre équivalent de jours.} (Sourate « La Vache », verset 185) et aussi : {Allah n’impose à une âme que ce qu’elle peut supporter.} (Sourate « La Vache », verset 286) et également : {Il ne vous a imposé aucune gêne dans la religion.} Allah est seul garant de la réussite, que la prière et le salut d’Allah soit sur la meilleure de Ses créatures, notre maître Mohammed, ainsi que ses proches et -ses compagnons.

 

SECOND AVIS DU CONSEIL DE JURISPRUDENCE ISLAMIQUE CONCERNANT LES HORAIRES DE PRIÈRES ET DE JEÛNE DANS LES PAYS SITUÉS EN HAUTES LATITUDES :

 

Louange à Allah uniquement, Prière et Salut sur le dernier des Prophètes, notre maître et prophète Mohammed. Lors de sa neuvième session ayant eu lieu dans les locaux de la Ligue Islamique Mondiale à La Mecque, durant la période du samedi 12 Rajab 1406 au samedi 19 Rajab 1406 de l’Hégire, l’Assemblée du Conseil de Jurisprudence Islamique a étudié la question des « horaires de prières et de jeûne pour les habitants des régions du globe se situant en hautes latitudes ».

Tenant compte de l’âme de la législation musulmane bâtie sur la facilité et la suppression de toute gêne, et en s’appuyant sur les indications d’un colloque de savants spécialistes en astronomie, l’Assemblée décide donc ce qui suit :

Premièrement : Évitant ainsi les désaccords et les divergences résultants des différentes méthodes de calcul, seront fixés, pour chaque heure de prière, les signes astronomiques s’accordant avec les indications de la législation musulmane, en tenant compte des explications fournies par les savants reconnus concernant le remplacement de ces signes par des calculs astronomiques liés à la position du soleil dans le ciel, au-dessus ou au-dessous de l’horizon. Et ceci, de la façon suivante :

1. L’heure de la prière de l’aube : (el fadjr) Elle consiste en l’apparition du premier rayon de lumière blanche et sa diffusion tout le long de l’horizon. On l’appelle « l’aube véridique » et elle correspond à une position du soleil de 18 degrés au-dessous de l’horizon.

2. Le lever du soleil : (el churûq) Il correspond à l’apparition du bord du disque solaire à l’horizon, en direction de l’Est, et est évalué à une position du soleil de 50 minutes au-dessous de l’horizon.

3. L’heure de la prière du midi : (el dhuhr) Elle correspond au moment où le centre du disque solaire franchit la position du zénith et représente la position la plus élevée du soleil dans la journée et le moment où les ombres sont les plus courtes.

4. L’heure de la prière de l’après-midi : (el °asr) Elle correspond à la position du soleil telle que l’ombre de toute chose atteigne sa propre longueur ajoutée à la longueur de l’ombre au zénith. Le degré de cette position du soleil varie en fonction du temps et du lieu.

5. L’heure de la prière du coucher du soleil : (el maghrib) Elle correspond à la disparition totale du disque solaire au-dessous de l’horizon, en direction de l’Ouest, et est évaluée à une position du soleil de 50 minutes au-dessous de l’horizon.

6. L’heure de la prière du soir : (el °ichâ’) Elle correspond à la disparition totale des lueurs rouges du crépuscule et à une position du soleil de 17 degrés au-dessous de l’horizon, en direction de l’Ouest.

Deuxièmement : Lors de la détermination des horaires de prières, on se contentera d’ajouter deux minutes pour les prières de midi, de l’après-midi, du coucher du soleil et du soir et de retirer deux minutes pour la prière de l’aube et pour le lever du soleil.

Troisièmement : Les régions du globe situées en hautes latitudes se divisent en trois catégories :

Première catégorie : Celles qui se situent entre les parallèles 45° et 48° Nord et Sud. Les signes permettant de différencier les horaires de prières y sont bien distincts sur une durée totale de vingt-quatre heures, que le jour ou la nuit s’allongent ou se raccourcissent. Il est donc préconiser de suivre les degrés indiqués tout au long de l’année.

Deuxième catégorie : Celles qui se situent entre les parallèles 48° et 66° Nord et Sud. Certains des signes permettant de différencier les horaires de prières n’y sont plus visibles certains jours de l’année. Par exemple, les lueurs du crépuscule, qui définissent l’heure de la prière du soir, ne disparaissent pas et se prolongent jusqu’à l’aube. Il est donc préconiser de suivre les degrés indiqués tant que les signes sont visibles et les calculs sont possibles, puis de les estimer par un calcul proportionnel, en se basant sur l’endroit le plus proche où il y a des résultats (nous préconisons 45°).

Troisième catégorie (résumé de Abou Laïth Al-Armany car la traduction à été oubliée par le bureau de prédication de Rabwah) : Celles qui se situent au-dessus de la parallèle 66° Nord et Sud. Les signes permettant de différencier les horaires de prières sont absent une longue période de l’année. Il est donc préconisé d’estimer les horaires de prières par un calcul proportionnel, en se basant sur l’endroit le plus proche où il y a des résultats toute l’année. (Nous préconisons 45°).

Liste de quelques savants et membres du « Conseil de Jurisprudence de la Ligue Islamique Mondiale » qui a édité cette « fatwa » :

‘Abd Allah IBN HOUMAÏD : Eminent savant saoudien précédent président du conseil (qu’ALLAH lui fasse miséricorde).

Abdel ‘Azîz IBN BÂZ : Précédent Moufty d’Arabie Saoudite et président du conseil (qu’ALLAH lui fasse miséricorde).

‘Abdel ‘Azîz ÂLI CHAYKH : Moufty d’arabie Saoudite et actuel président du conseil.

Mohammed EL ‘OTHAYMIN : Eminent savant saoudien (qu’ALLAH lui fasse miséricorde).

Sâlih Ibn Fawzân AL-FAWZÂN : Eminent savant saoudien.

Mohammed EL SUBAYL : Eminent savant saoudien, Imam de la mosquée sacrée (qu’ALLAH lui fasse miséricorde).

Bakr ABOU ZAID : Eminent savant saoudien (qu’ALLAH lui fasse miséricorde).

Mohammed Sâlim Ibn ABDELWADÛD : Président de la haute assise mauritanienne.

Mohammed Rachîd QUBBÂNI: Moufty de la république Libanaise.

Mohammed Husnayn MAKHLÛF: précédent Moufty de la république d’Égypte (qu’ALLAH lui fasse miséricorde).

Nacir Farid WASSIL :Précédent Moufty de la république d’Egypte.

‘Ali El Hasni EL NADAWI: Ancien responsable de nadwat Al-‘Oulamâ en Inde (qu’ALLAH lui fasse miséricorde)

Mustafa EL ZARQ : Savant syrien (qu’ALLAH lui fasse miséricorde).

Wahbat AZ-ZOUHAYLY : Président du pôle de charia à l’université de Damas en Syrie.

Mohammed EL NAYFIR :Savant tunisien (qu’ALLAH lui fasse miséricorde).

Mohammed El Amin EL DARIR: Savant du Soudan.

Rida ALLAH AL MOUBARAKFOURI: Professeur de l’université As-Salafiyah en Inde.

‘Abdel Karim ZIDAN: Professeur à l’université Iman de San’a au Yemen.

Mohammed Taqy AL OTHMANY: Juge Islamique au Pakistan.

Représentant des consultants en astronomie : Pr. Mouhammed AL-HOUWÂRY

Et bien d’autres que vous trouverez cités dans les « fatâwas « en arabe après l’exposé:

 

 

Exposé sur la méthode de calcul des horaires de prières que nous avons adopté

Toutes les louanges appartiennent à Allâh seul, éloges et salut d’Allâh sur le dernier des Prophètes, notre bien aimé Mohammed ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

Avant tout sachez que nous n’avons établi aucun calendrier et nous ne nous permettrions pas cela. En effet nous n’avons que procédé à des recherches et tests pour déterminer quel calendrier existant est le plus proche de la réalité et le plus proche des fatwahs des grands savants de cette oummah.

Vous constaterez donc que nos horaires sont en concordance avec le calendrier actuel des horaires de la Mosquée de Paris  pour toutes les prières sauf pour l’ichâ pour lequel nous avons suivi l’ancien calendrier proposé par la Mosquée de Paris dans les années 90 et vous comprendrez en lisant l’article le pourquoi de ce choix.

Nous comprenons que les gens, en général, aient besoin de temps pour changer leurs habitudes surtout si ces habitudes les arrangeaient.Il ne faut donc pas faire de ce sujet un sujet de discorde et de division puis laisser le temps aux gens de revenir sur leurs erreurs et leurs mauvaises habitudes.

Les fatâwahs en arabe viennent en dessous de cet exposé.

Voici donc un exposé des recherches et observations menées concernant les horaires de prières et de jeûne en France.

Remarque: les observations oculaires doivent obligatoirement comporter certaines conditions pour être valides:

1- La connaissance parfaite des signes d’entrée et de sortie de l’heure de prière, théoriquement et en pratique (surtout pour le fadjr et l’Ichâ). Beaucoup parlant sans science concernant ce sujet disent: « quand je sors de la prière du fadjr, il fait encore nuit! ». Ne savent-ils pas qu’au temps du Prophète ﷺ, le mouadhin faisait l’appel à la prière, ils attendaient les fidèles puis priaient de très longues unités de prières et quand ils finissaient la prière, ils ne pouvaient reconnaître les femmes à cause de l’obscurité « al-ghalass » (AlBoukhâry / 867). Avec tous ces actes accomplis, l’obscurité les empêchait de reconnaître les femmes! Donc ce qui est déterminant est le fil blanc étendu à l’horizon qui se distingue du fil noir et non pas la propagation de la lueur et la blancheur comme ceci a été confirmé par plusieurs savants anciennement et actuellement comme les Cheikh Mohammed Bazmoul et Abder-Rahman Mouhyiddine.

2- Observer dans un endroit propice: Horizon dégagé, loin des pollutions lumineuses des villes, de la lune et autres (les lumières des villes polluent la visibilité des signes distinctifs  jusqu’à 150 km de distance comme confirmé par les savants), observer dans la direction exacte, etc…

3- Observer dans un moment propice: aux horaires adéquats, un ciel complètement dégagé, etc…

Des frères et sœurs soucieux de la validité de leur prière et jeûne ce sont empressés de prendre des clichés photos pour prouver que nos horaires de fadjr étaient trop tôt. Ces clichés ont été loin des conditions citées et avec des appareils qui ne retransmettent pas correctement toutes les lumières car pour cela, il est nécessaire d’utiliser des appareils très sophistiqués avec les conditions sus-mentionnées. Malgré cela, ils prouvent que l’heure du fadjr est entrée bien avant le moment de leur vision car nous voyons les lueurs jaunes et rouges répandues dans le ciel et une très large bande blanche à l’horizon, tout cela dans les villes et avec les pollutions lumineuses!

Nous conseillons donc aux musulmans de ne pas entrer dans des affaires qui les dépassent pour ensuite parler sur la religion d’Allâh avec ignorance, craignez Allâh et laissez cela aux personnes compétentes en la matière.

 

Comme vous le savez, il existe plusieurs méthodes de calculs proposées dans les différents calendriers distribués en France. Cette différence se manifeste pour les prières du fadjr et ‘Ichâ. Comment choisir et savoir quels horaires sont valides pour les prières et le jeûne ?

Pour tenter de répondre à cette question, voici la pratique des savants qui ont déterminé les calendriers des prières dans les pays musulmans quant aux horaires du fadjr et de l’Ichâ:

– En Arabie Saoudite : 17° pour l’Ichâ et 19° pour le fadjr sauf que dans la pratique, ils laissent 1h30 par sécurité entre le Maghrib et l’Ichâ (c.a.d. que l’heure de prière entre avant cela chez eux) et 2h pendant le mois du Ramadhân.

– En Egypte : 17,5° pour l’Ichâ et 19° pour le Fadjr.

– Dans les autres pays (Syrie, Jordanie, Pakistan, Malaisie, Tunisie, Algérie et d’autres) : 18° pour le fadjr et l’Ichâ.

Il est à signaler que contrairement à ce que certains affirment, determiner 18 degrés comme valeur traduisant la réalité de la vision du fajr as-sadiq et 17 ou 18 pour l’ichā, ne date ni de ce siècle ni de celui d’avant mais du début du 4ème siècle de l’hégire!

Il n’a donc pu être déterminé par des astronomes anglais au cours du 14ème siècle de l’hégire, comme le prétendent certains mais bien plus de 1100 années avant cela!

Voici un tableau rassemblant l’avis de certains spécialistes de la détermination des horaires et astronomes musulmans sur le degré à adopter pour déterminer l’entrée du fajr et du ‘ichā depuis presque 1200 ans car Al-Battānī est né en l’an 240 de l’hégire et décédé en 317 et il est l’un des premiers à citer que 18 degrés correspond au moment de l’apparition des signes du fajr as-sādiq et du ‘ichā:

Je tiens à attirer votre attention sur un point essentiel, le fait de déterminer un écart de temps fixe entre le Maghrib et l’Ichâ ou entre le fadjr et le Chourouq (lever du soleil) ne s’appuie sur aucune preuve du Coran ou de la Sounnah, car les horaires de prières sont liés aux signes distinctifs décrits par les textes. Il ne faut donc pas tenir compte des « fatwahs » prononcées par d’éminents savants sur ce laps de temps qui n’est valable que pour leurs pays, car en suivant les signes distincts, on trouve que dans ces pays, l’Ichâ n’est jamais à plus d’une heure et demi après le Maghrib de par leurs proximités de l’équateur, ce n’est donc pas valable pour nous.

horaires

 

Notre choix s’est donc porté sur la « fatwa » du « Conseil de Jurisprudence de la Ligue Islamique Mondiale » qui l’a confirmée à trois reprises (1983, 1987 et 2007) et qui préconise de suivre 18° pour le fadjr et 17° pour l’Ichâ. Cet avis est aussi celui du conseil de la « fatwa » du Koweït.

 

Sachant que la vision est le moyen légiféré pour déterminer les horaires de prières, comme nous allons le voir dans la première « fatwa ». Les degrés astronomiques ne sont qu’une aide et une traduction de cette vision et ne peut en aucun cas la remplacer complètement.

 

Le calendrier proposé sur notre site concorde avec le seul qui était proposé aux musulmans de France dans les années 90. Il faut savoir que ces horaires étaient les seuls suivis en France avant que l’UOIF n’édite son calendrier en 1994 et laisse les musulmans dans le doute. De plus se baser sur 12° n’est confirmé ni par la vision dans aucun pays du monde, ni par les spécialistes de l’astronomie, ni par un savant digne de confiance!

Après cela la mosquée de Paris a revu à la baisse l’heure de la prière de l’Ichâ, alors que leur premier calendrier (Celui des années 90) était plus proche de la vérité !!!

Comment peut-on agir si légèrement sur la détermination d’une condition de validité de la prière et du jeune ? Voilà pourquoi nos horaires de prières ne correspondent pas à celles de l’UOIF ni à celles de la mosquée de Paris pour le fadjr et l’Ichâ.

Nous appelons donc l’UOIF ainsi qu’à toutes les institutions et le commun des musulmans de revenir sur cette erreur évidente qui a divisé les musulmans de France et a mis en danger deux grandes adorations parmi les piliers de l’Islam.

Nous espérons que chacune de ces institutions et d’autres mesurerons la grandeur de leur responsabilité concernant ce sujet et feront en sorte que l’on puisse tous s’unir sur des horaires qui sont au plus proche de la vérité.

Pourquoi avoir choisi la division et la désunion alors que nous étions unis sur un seul calendrier au plus proche avec les fatâwahs des savants spécialistes? Si certains disent que nous faisons la fitnah, nous répondons que revenir à la vérité n’est pas une fitnah mais c’est la délaisser et tromper les musulmans qui en est une. Nous ne faisons qu’exposer et n’obligeons personne à adopter cet avis. A la différence des sectaires, nous n’attachons pas l’alliance et le désaveu sur un avis juridique dans le fiqh.

Nous attirons votre attention sur le fait que selon le lieu d’où les signes sont observés, les résultats peuvent être complètement différents. Ceci est surtout dû à la pollution lumineuse des villes modernes qui empêchent de voir les signes distinctifs comme il se doit. N’oubliez pas, comme expliqué par les experts, que la pollution lumineuse des villes peut être gênante jusqu’à 150km de distance. Cheikh Al-‘Othaymîn – qu’Allah lui fasse miséricorde –  » les assises de Ramadhân année 1410 h » a dit :  » La question concernant l’adhân du fadjr à cette époque est un problème, quel est-il? Les gens ne peuvent voir le fadjr à cause de l’éclairage, ne peut le voir que celui qui est loin «   (La gêne pour observé l’horizon par une montagne, un mur ou autre est prise en considération par les savants anciens et contemporains comme Ibn Qoudâmah Al-Maqsissî et bien d’autres).

 

Ici un point sur les pollutions lumineuses avec des tests proche de la ville de AMMAN en Jordanie réalisés par des spécialistes (à la page 25 et 26 de ce document).

Ces tests regroupent des visions de l’entrée du fadjr et de l’icha à plusieurs distances de la ville.

Les résultats montrent que la vision de l’entrée du Fadjr Sadiq est vue à chaque fois plus tôt au fur et à mesure que l’on s’éloigne de la ville (proche de la ville à 11.6° jusqu’à 19.2°), et prouve l’impact de la pollution lumineuse sur la vision.
La valeur de 18°a donc été adoptée par sécurité (pour s’assurer que l’heure du fadjr est bel et bien entrée).

Tout ceci explique les différents avis contradictoires cité par nos éminents savants qui ont vu ces signes dans les villes et non dans le désert.

Voici ci-dessous des exemples de grandes villes de France et alentours. (Disponible ici)

Pollution-PARIS

Pollution-LILLEScreen Shot 07-02-15 at 11.37 PM

Screen Shot 07-02-15 at 11.42 PM

 

Dernièrement, le Cheikh Mohammed Ibn Hâdy Al-Madkhaly, en visite au Maroc, a confirmé, par la vision, l’exactitude de l’horaire du fadjr au Maroc qui se base eux sur 18°.

Voici des photos présentées à plusieurs gens de science, prises dans trois régions de France éloignées les unes des autres qui montrent que le fadjr est entré bien avant les prises de ces photos comme l’a confirmé Cheikh Khâlid ibn AbdirRahman Al-Misry.

Cheikh ‘Alî Bin Ghâzî At-Touwayjry a même dit en voyant ces photos: « Ces photos sont prises beaucoup plus tard qu’au moment de l’entrée du fadjr, au moins vingt à trente minutes après l’entrée du Fadjr sâdiq ».

 

Aetitres-Horaires-salat-villerupt-0_26_33_26-1024x576

Aetitres Horaires salat villerupt (0_26_15_15)

 

Photo prise en région parisienne le 06/06/2013, 1h30 après le coucher du soleil (Prière du Maghrib) qui montre avec certitude que l’heure du Icha n’est pas encore entrée:

23H22 HORAIRE DE ICHA 6 juin 2013 016
Les savants de la ligue islamique mondiale ont confirmé leur fatwah pour les pays occidentaux en 2007. Nous restons donc sur cette base avec les modifications amenées (ces modifications entrent en compte seulement en été et au-dessus de 45° de latitude, à peu près au-dessus de Bordeaux) à cause de tests fiables réalisés par des gens compétents en France jusqu’à preuve du contraire et des éléments plus fiables que cela.
Nous disons donc que les horaires que l’on propose qui ont pour base 18° pour le fadjr et 17° pour l’Ichâ sont, in châ Allâh, les plus proches de la réalité.
Si les savants décrètent clairement que de se baser sur 18° pour le fadjr et 17° pour l’Ichâ est une erreur et qu’ils reviennent sur leur avis, alors nous les suivrons. De même si des personnes de confiance, maîtrisant le sujet, font des tests visuels en France tout au long d’une année, dans différentes régions de France, dans les conditions propices alors nous prendrons en considération leur témoignage puis nous étudierons la validité ou non de ceux-ci en l’exposant aux savants de la sounnah.

Pour finir, nous savons que des remarques et des avis religieux ont été donnés quant à la détermination du fadjr en Arabie à 14,5° ou 20 minutes après l’heure de l’adhân du fadjr en Arabie d’ailleurs mais des réponses scientifiques et des tests contradictoires à ceux-ci ont répondus à ces remarques.

De plus, ni le conseil permanent de la fatwah en Arabie, ni le ministère des affaires religieuses dirigé par cheikh Sâlih Âli Chaykh ainsi que le Moufty, n’ont changé le calendrier de l’Arabie saoudite et des recherches détaillés ont prouvées que les tests effectués par le docteur Sa’ad Al-Khathlân n’étaient pas dans des conditions propices et d’ailleurs les spécialistes en astronomie qui l’accompagnaient ont reconnu cela eux-mêmes comme vous pouvez le trouver dans les recherches suivantes:

http://www.icoproject.org/pdf/Salat_Problems_2010.pdf

http://www.icoproject.org/pdf/fajer.pdf

http://www.icoproject.org/pdf/basurah_2012.pdf

Les savants de la ligue islamique mondiale ont confirmé leur fatwah pour les pays occidentaux en 2007. Nous restons donc sur cette base avec les modifications amenées (ces modifications entrent en compte seulement en été et au-dessus de 45° de latitude, à peu près au-dessus de Bordeaux) à cause de tests fiables réalisés par des gens compétents en France jusqu’à preuve du contraire et des éléments plus fiables que cela.

Nous disons donc que les horaires que l’on propose qui ont pour base 18° pour le fadjr et 17° pour l’Ichâ sont, in châ Allâh, les plus proches de la réalité.

Si les savants décrètent clairement que de se baser sur 18° pour le fadjr et 17° pour l’Ichâ est une erreur et qu’ils reviennent sur leur avis, alors nous les suivrons. De même si des personnes de confiance, maîtrisant le sujet, font des tests visuels en France tout au long d’une année, dans différentes régions de France, dans les conditions propices alors nous prendrons en considération leur témoignage puis nous étudierons la validité ou non de ceux-ci en l’exposant aux savants de la sounnah.

 Par contre des personnes ne connaissant rien à tout cela sortent et déterminent les horaires sans en connaitre les signes et sans en respecter les conditions nécessaires et propices, cela ne sert qu’à semer encore plus le trouble. 

Quant à ceux qui demandent de délaisser totalement les calendriers en interdisant cela et faire leurs propres observations chaque jour pour chaque prière, ils ont contredit presque tous les savants contemporains qui voient le fait de se baser sur des calendriers fiables, retranscrivant la réalité des observations.

Celui qui veut suivre cet avis, qu’il jette alors tous les calendriers existants et ne se base que sur la vision pour chaque prière. Est-ce la solution que les savants ont préconisées pour l’ensemble des musulmans? Certes non!

Comment feront les musulmans en France pour connaitre l’heure de la prière en groupe étant donné que nous n’entendons pas l’appel à la prière dans les rues? Comment vont-ils prier pendant les périodes de l’année pour lesquelles les signes ne sont pas apparents et le crépuscule blanc ne disparaît pas, car il est impossible d’observer  le Fadjr en cette période de l’année?

Pour savoir s’il est permis de réunir entre les prières du Maghrib et de l’Ichâ quand il y a une gêne réelle à attendre l’heure de l’Ichâ, il y a des fatâwahs de cheikh Al-‘Otheymîne et cheikh ‘Oubeyd al-Jâbiry permettant de réunir les prières du Maghrib et du ‘Ichâ quand il y a une difficulté à les faire à l’heure.

ici

Vous trouverez au debut de cet articles, deux des décisions du Conseil de Jurisprudence de la Ligue Islamique Mondiale en français. La « fatwa » de 2007 et une autre, sont uniquement en arabe et vous pouvez les trouver sur notre site (après cet article)

Explication simplifiée avec quelques éléments essentiels faite sur demande insistante des responsables de la mosquée de Villerupt, quelques éclaircissements concernant les horaires de prière en France
Le 24 Janvier 2015 à la mosquée de Villerupt:

 

Voici un éclaircissement fait le 04/07/2014 (Ramadhân 2014):

 

Je penses que les fatawahs des savants ainsi que ces quelques explications sont suffisantes pour celui qui cherche à être éclairé sur le sujet.

Et Allâh est plus savant.

 

Ecouter Cheikh ‘Abdel ‘Azîz Âli Chaykh حفظه الله, Moufty du Royaume d’Arabie Saoudite, président du comité permanent de la fatwah ainsi que du conseil de jurisprudence de la Ligue Islamique Mondiale, en arabe sous-titré en français:

Ecouter la fatawah du cheikh Wassiyoullâh ‘Abbâss, Mouhhaddith حفظه الله, docteur et enseignant en science du hadîth à l’université de Makkah ainsi qu’à la mosquée sacrée en arabe puis traduit en français à la suite.


 

Cheikh Suleymane ArRouhayli حفظه الله questionné le 23/11/1436 (Septembre 2015) sur les horaires de prière en france :

 

Voici deux éclaircissements enregistrés du Cheikh AbderRahman Mouhyiddine حفظه الله (Désigné par le ministère des affaires religieuses saoudiennes pour délivrer la fatwah dans plusieurs mosquées de Médine) datant du Ramadhān 1438.

Il est à noter que nous avons reçu ces fatwahs en plein Ramadhān, comme beaucoup d’autres frères et nous ne sommes à l’origine d’aucune de ces questions posées, ni même celle posée à Cheikh Souleyman Ar-Rouheylī.

Il faut aussi savoir que le Cheikh AbdeRahman Mouhyiddine a écrit un épître dans lequel il défend le fait de se baser sur 18 degrés pour l’entrée de l’heure de fajr.
Cet épître a été appuyé et préfacé par Cheikh Abdel ‘Azīz Ibn Bāz – رحمه الله , par Cheikh Al-Fawzān et par Cheikh Abdel ‘Azīz Āli Cheikh – حفظهما الله .

Le Cheikh connait donc très bien cette question et il a affirme avoir observé l’entrée de l’heure du fajr lors de son voyage en Hollande à la même période que sa venue en France concordante avec les horaires se basant sur 18 degrés!

 

 

– Étant donné que nous avons été questionnés à maintes reprises sur la marche à suivre quand la prière du ´ichâ est priée trop tôt à la mosquée:

Voici 3 avis religieux sur ce sujet, qui ont pour point commun de devoir obligatoirement faire la prière à son heure juste:

1- Ne pas délaisser le groupe à la mosquée et ce que la prière soit faite trop tôt ou trop tard puis la faire à son heure exacte:
Parole de cheikh Nasrdine Al Albany sur l’obligation de la prière en groupe:

2- Favoriser la prière en groupe à la mosquée (surtout si cela peut préserver l’unité) puis la faire à son heure exacte:
a) En dehors de Ramadhân, voici la fatwah de cheikh Wassiyyoullah:

  1. b) Pendant Ramadhân, Si dans votre mosquée, ils prient l ‘ichâ avant l’heure, se rendre à votre mosquée à l’heure du ‘ichâ qui est correct, priez avec l’intention du ‘ichâ alors qu’eux sont dans le tarawîh, puis quand l’imâm fait les salutations finales, compléter votre prière en faisant deux raka’âtes. Ensuite accomplissez le tarawîh avec le groupe des musulmans.

3- Priez chez soi.
Comme l’a préconisé cheikh ‘Oubeyd Al-Jabiry le 29 Cha’bân 1435 question n°15:

 

La permission de faire l’Ichâ derrière un Imâm qui prie le tarawîh:

-Le Messager d’Allâh ﷺ a dit: [Il y aura après moi des gouverneurs qui retarderons la prière de son heure, priez donc à l’heure puis  faites de votre prière avec eux une prière surérogatoire.] (Rapporté par At-Tabarânî et authentifié par Ibn Al-‘Arabî, Ibn Taymiyyah, il est rapporté dans le même sens par Mouslim, Ibn Majah, As-Souyoutî, tous authentifiés.).

De même que Mou3âdh ibn Jabbal priait l’ichâ derrière le Prophète ﷺ puis présidait son peuple pour cette même prière [qui était pour lui une prière surérogatoire comme l’a précisé Jabir Ibn ´Abdillâh – Qu’Allâh l’agrée – de manière authentique] (le hadîth de Mou3âdh et dans Al-Boukhâry et Mouslim).
-L’imam Ach-Chafi’i, Ibn al-Moundhir et Ahmad selon une version soutiennent la permission d’une telle pratique. C’est cette opinion qui a été choisie par les savants du Comité Permanent, cheikh Ibn Baz et d’autres.

-An-Nawawi: « Quand l’imam prononce le salut à la fin deux rakaa, le fidèle se remet debout pour faire les deux rakaa restant. Il vaut mieux qu’il le fasse tout seul. »  Al-madjmou‘, charh al-Mouhadhdhab (4/270).

Fatwah de Cheikh ‘Oubeyd: ici

 

 Écrit une première fois en milieu de l’année 2007 par Othmân Abou Laïth Al-Armany, dernière correction et ajouts le 14/09/2019.

أوقات الصلوات والصيام في البلاد ذات خطوط العرض العالية الدرجات

(المجمع الفقهي الإسلامي (رابطة العالم الإسلامي

رقم القرار: 3 رقم الدورة: 5 حول أوقات الصلوات والصيام في البلاد ذات خطوط العرض العالية الدرجات :

الحمد لله وحده، والصلاة والسلام على من لا نبي بعده، سيدنا ونبينا محمد. أما بعد:

فإن مجلس المجمع الفقهي الإسلامي قد اطلع في جلسته الثالثة صباح يوم الخميس الموافق 10/4/1402هـ المصادف 4/2/1982م. على قرار ندوة بروكسل 1400هـ/1980م.

وقرار هيئة كبار العلماء بالمملكة العربية السعودية رقم (16) في 21/4/1398هـ فيما يتعلق بمواقيت الصلاة والصوم، في الأقطار التي يقصر فيها الليل جدًّا في فترة من السنة، ويقصر النهار جدًّا في فترة، أو التي يستمر ظهور الشمس فيها ستة أشهر وغيابها ستة أشهر. وبعد مدارسة ما كتبه الفقهاء قديمًا وحديثًا في الموضوع قرر ما يلي:

تنقسم الجهات التي تقع على خطوط العرض ذات الدرجات العالية إلى ثلاث:

الأولي: تلك التي يستمر فيها الليل أو النهار أربعًا وعشرين ساعة فأكثر بحسب اختلاف فصول السنة. ففي هذه الحال، تقدر مواقيت الصلاة والصيام وغيرهما في تلك الجهات، على حسب أقرب الجهات إليها، مما يكون فيها ليل ونهار متمايزان في ظرف أربع وعشرين ساعة.

الثانية: البلاد التي لا يغيب فيها شفق الغروب حتى يطلع الفجر بحيث لا يتميز شفق الشروق من شفق الغروب، ففي هذه الجهات يقدر وقت العشاء الآخرة والإمساك في الصوم، ووقت صلاة الفجر، بحسب آخر فترة يتمايز فيها الشفقان.

الثالثة: تلك التي يظهر فيها الليل والنهار خلال أربع وعشرين ساعة، وتتمايز فيها الأوقات إلا أن الليل يطول فيها في فترة من السنة طولاً مفرطًا ويطول النهار في فترة أخرى طولاً مفرطًا.

ومن كان يقيم في بلاد يتمايز فيها الليل من النهار بطلوع فجر وغروب شمس، إلا أن نهارها يطول جدًّا في الصيف، ويقصر في الشتاء، وجب عليه أن يصلي الصلوات الخمس في أوقاتها المعروفة شرعًا،

لعموم قوله تعالى: (أَقِمِ الصَّلاةَ لِدُلُوكِ الشَّمْسِ إِلَى غَسَقِ اللَّيْلِ وَقُرْآنَ الْفَجْرِ إِنَّ قُرْآنَ الْفَجْرِ كَانَ مَشْهُودًا)[الإسراء:78].

وقوله تعالى: ( إِنَّ الصَّلاةَ كَانَتْ عَلَى الْمُؤْمِنِينَ كِتَابًا مَوْقُوتًا)[النساء: 103].

ولما ثبت عن بريدة، رضي الله عنه، عن النبي صلى الله عليه وسلم، أن رجلاً سأله عن وقت الصلاة، فقال له: « صَلِّ مَعَنَا هَذَين« . يعني اليومين، فلما زالت الشمس أمر بلالاً، فأذن، ثم أمره فأقام الظهر، ثم أمره فأقام العصر والشمس مرتفعة بيضاء نقية، ثم أمره فأقام المغرب حين غابت الشمس، ثم أمره فأقام العشاء حين غاب الشفق، ثم أمره فأقام الفجر حين طلع الفجر، فلما أن كان اليوم الثاني، أمره فأبرد بالظهر فأبرد بها، فأنعم أن يبرد بها، وصلى العصر والشمس مرتفعة آخرها فوق الذي كان، وصلى المغرب قبل أن يغيب الشفق، وصلى العشاء بعد ما ذهب ثلث الليل، وصلى الفجر فأسفر بها، ثم قال: « أين السائلُ عن وقتِ الصَّلاةِ؟« . فقال الرجل: أنا يا رسول الله. قال: « وقتُ صلاتِكم بينَ ما رأيتم« . رواه مسلم.

وعن عبد الله بن عمرو بن العاص، أن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال: « وقتُ الظهرِ إذا زالت الشمسُ، وكان ظِلُّ الرَّجلِ كطُولِه ما لم يَحضُرِ العصرُ، ووقتُ العصرِ ما لم تَصفَرَّ الشمسُ، ووقتُ صلاةِ المغربِ ما لم يَغِبِ الشَّفَقُ، ووقتُ صلاةِ العشاءِ إلى نصفِ الليلِ الأوسطِ، ووقتُ صلاةِ الصبحِ مِن طلوعِ الفجرِ ما لم تطلع الشمسُ، فإذا طلَعت الشمسُ فأَمْسِكْ عن الصلاةِ؛ فإنها تَطلُعُ بينَ قَرْنَيْ شيطانٍ« . أخرجه مسلم في صحيحه.

إلى غير ذلك من الأحاديث التي وردت في تحديد أوقات الصلوات الخمس، قولاً وفعلاً، ولم تفرق بين طول النهار وقصره، وطول الليل وقصره، ما دامت أوقات الصلوات متمايزة بالعلامات التي بينها رسول الله صلى الله عليه وسلم.

هذا بالنسبة لتحديد أوقات صلاتهم، وأما بالنسبة لتحديد أوقات صيامهم شهر رمضان، فعلى المكلفين أن يمسكوا كل يوم منه عن الطعام والشراب، وسائر المفطرات من طلوع الفجر إلى غروب الشمس في بلادهم، مادام النهار يتمايز في بلادهم من الليل، وكان مجموع زمانهما أربعًا وعشرين ساعة، ويحل لهم الطعام والشراب والجماع ونحوها في ليلهم فقط، وإن كان قصيرًا فإن شريعة الإسلام عامة للناس في جميع البلاد،

وقد قال الله تعالى: (وَكُلُوا وَاشْرَبُوا حَتَّى يَتَبَيَّنَ لَكُمُ الْخَيْطُ الْأَبْيَضُ مِنَ الْخَيْطِ الْأَسْوَدِ مِنَ الْفَجْرِ ثُمَّ أَتِمُّوا الصِّيَامَ إِلَى اللَّيْلِ)[البقرة: من الآية187].

ومن عجز عن إتمام صوم يوم لطوله، أو علم بالأمارات أو التجربة، أو إخبار طبيب أمين حاذق، أو غلب على ظنه، أن الصوم يفضي إلى مرضه مرضًا شديدًا، أو يفضي إلى زيادة مرضه، أو بطء برئه- أفطر، ويقضي الأيام التي أفطرها في أي شهر تمكن فيه من القضاء.

قال الله تعالى: (فَمَنْ شَهِدَ مِنْكُمُ الشَّهْرَ فَلْيَصُمْهُ وَمَنْ كَانَ مَرِيضًا أَوْ عَلَى سَفَرٍ فَعِدَّةٌ مِنْ أَيَّامٍ أُخَرَ)[البقرة: 185].

وقال الله تعالى : (لا يُكَلِّفُ اللَّهُ نَفْسًا إِلَّا وُسْعَهَا)[البقرة: من الآية286].

وقال: (وَمَا جَعَلَ عَلَيْكُمْ فِي الدِّينِ مِنْ حَرَجٍ)[الحج: من الآية78].

والله ولي التوفيق… وصلى الله على خير خلقه سيدنا محمد وعلى آله وصحبه وسلم.

رئيس المجلس:عبد الله بن حميد – رئيس مجلس القضاء الأعلى في المملكة العربية السعودية

نائب الرئيس :محمد علي الحركان – الأمين العام لرابطة العالم الإسلامي .

الأعضاء – أصحاب الفضيلة والمعالي:
عبد العزيز بن عبد الله بن باز

محمد بن عبد الله السبيل

محمد بن صالح العثيمين

محمد محمود الصواف

مصطفى الزرقى

محمد الشاذلي النيفر

مبروك العوادي

أبو الحسن الحسني الندوي

د. محمد الرشيدي

عبد القدوس الهاشمي

د. محمد رشيد قباني

حسين محمد مخلوف

أبو بكر محمد جومي

محمد عبد الرحيم الخالد

محمد سالم عدود

محمد شيت خطاب

– رقم القرار: 6 / الدورة: 9 بشأن مواقيت الصلاة والصيام في البلاد ذات خطوط العرض العالية:

الحمد لله وحده، والصلاة والسلام على من لا نبي بعده، سيدنا ونبينا محمد. أما بعد: فإن مجلس المجمع الفقهي الإسلامي في دورته التاسعة المنعقدة بمبنى رابطة العالم الإسلامي في مكة المكرمة في الفترة من يوم السبت 12رجب1406هـ إلى يوم السبت 19رجب1406هـ قد نظر في موضوع «أوقات الصلاة والصيام لسكان المناطق ذات الدرجات العالية». ومراعاة لروح الشريعة المبنية على التيسير ورفع الحرج، وبناءً على ما أفادت به لجنة الخبراء الفلكيين، قرر المجلس في هذا الموضوع ما يلي:

أولاً:دفعًا للاضطرابات والاختلافات الناتجة عن تعدد طرق الحساب، يحدد لكل وقت من أوقات الصلاة العلامات الفلكية التي تتفق مع ما أشارت الشريعة إليه، ومع ما أوضحه علماء الميقات الشرعيون في تحويل هذه العلامات إلي حسابات فلكية متصلة بموقع الشمس في السماء فوق الأفق أو تحته كما يلي:

1- الفجر: ويوافق بزوغ أول خيط من النور الأبيض وانتشاره عرضًا في الأفق (الفجر الصادق) ويوافق الزاوية (18)درجة تحت الأفق الشرقي.

2- الشروق: ويوافق ابتداء ظهور الحافة العليا لقرص الشمس من تحت الأفق الشرقي ويقدر بزاوية تبلغ (50) دقيقة زاوية تحت الأفق.

3- الظهر: ويوافق عبور مركز قرص الشمس لدائرة الزوال ويمثل أعلى ارتفاع يومي للشمس يقابله أقصر ظل للأجسام الرأسية.

4- العصر: ويوافق موقع الشمس الذي يصبح معه ظل الشيء مساويًا لطوله مضافًا إليه في الزوال، وزاوية هذا الموقع متغيرة بتغير الزمان والمكان.
5-المغرب: ويوافق اختفاء كامل قرص الشمس تحت الأفق الغربي، وتقدر زاويته بــ50) دقيقة زاوية تحت الأفق).

6-العشاء: ويوافق غياب الشفق الأحمر حيث تقع الشمس على زاويـة قدرها (17) تحت الأفق الغربي.

ثانيـــًا:عند التمكين للأوقات يكتفي بإضافة دقيقتين زمنيتين على كل من أوقات الظهر والعصر والمغرب والعشاء وإنقاص دقيقتين زمنيتين من كل من وقتي الفجر والشروق.

ثالثــًا:تقسم المناطق ذات الدرجات العالية إلى ثلاثة أقسام:
المنطقة الأولى: وهي التي تقع مابين خطي العرض (45)درجة و (48)درجة شمالاً وجنوبًا، وتتميز فيها العلامات الظاهرية للأوقات في أربع وعشرين ساعة، طالت الأوقات أو قصرت.
المنطقة الثانية: وتقع مابين خطي عرض (48)درجة و (66)درجة شمالاً وجنوبًا، وتنعدم فيها بعض العلامات الفلكية للأوقات في عدد من أيام السنة، كأن لا يغيب الشفق الذي به يبتدئ العشاء وتمتد نهاية وقت المغرب حتى يتداخل مع الفجر.
المنطقة الثالثة: وتقع فوق خط عرض (66)درجة شمالاً وجنوبًا إلى القطبين، وتنعدم فيها العلامات الظاهرية للأوقات في فترة طويلة من السنة نهارًا أو ليلاً.
رابعــًا:الحكم في المنطقة الأولى أن يلتزم أهلها في الصلاة بأوقاتها الشرعية، وفي الصوم بوقته الشرعي من تبين الفجر الصادق إلى غروب الشمس عملاً بالنصوص الشرعية في أوقات الصلاة والصوم، ومن عجز عن صيام يوم أو إتمامه لطول الوقت أفطر وقضى في الأيام المناسبة.
خامسًا:والحكم في المنطقة الثانية أن يعين وقت صلاة العشاء والفجر بالقياس النسبي على نظيريهما، في ليل أقرب مكان تتميز فيه علامات وقتي العشاء والفجر، ويقترح مجلس المجمع خط (45)درجة، باعتباره أقرب الأماكن التي تتيسر فيها العبادة أو التمييز، فإذا كان العشاء يبدأ مثلاً بعد ثلث الليل في خط عرض (45)درجة يبدأ كذلك بالنسبة إلى ليل خط عرض المكان المراد تعيين الوقت فيه، ومثل هذا يقال في الفجر.

سادسًا:والحكم في المنطقة الثالثة أن تقدر جميع الأوقات بالقياس الزمني على نظائرها في خط عرض (45)درجة، وذلك بأن تقسم الأربع والعشرون ساعة في المنطقة من(66)درجة إلى القطبين، كما تقسم الأوقات الموجودة في خط عرض (45)درجة يساوي (8) ساعات، فإذا كانت الشمس تغرب في الساعة الثامنة، وكان العشاء في الساعة الحادية عشرة جعل نظير ذلك في البلد المراد تعيين الوقت فيه، وإذا كان وقت الفجر في خط عرض (45)درجة في الساعة الثانية صباحًا كان الفجر كذلك في البلد المراد تعيين الوقت فيه، وبدئ الصوم منه حتى وقت المغرب المقدر.

وذلك قياسًا على التقدير الوارد في حديث الدجال الذي جاء فيه: قلنا: يا رسول الله، وما لُبْثُه في الأرض؟أي الدجال- قال:  » أربعون يومًا، يومٌ كسنةٍ، ويومٌ كشهرٍ، ويومٌ كجمعةٍ..:.إلى أن قال: قلنا: يا رسول الله، هذا اليوم كسنة أتكفينا فيه صلاة يوم وليلة؟ قال: « لا، اقْدُرُوا له قَدْرَه). أخرجه مسلم و أبو داود. والله ولي التوفيق. والصلاة والسلام على سيدنا محمد وعلى آله وصحبه أجمعين.

 

المجمع الفقهي الإسلامي (رابطة العالم الإسلامي).

مواقيت الصلاة والصيام في البلاد ذات الخطوط العرض العالية

بشأن موضوع: مواقيت الصلاة في البلدان الواقعة بين خطي عرض 48 و66 درجة شمالاً وجنوباً

الحمد لله وحده ، والصلاة والسلام على من لا نبي بعده ؛ نبينا محمد ، وعلى آله وصحبه أما بعد:

فإن مجلس المجمع الفقهي الإسلامي في دورته التاسعة عشرة المنعقدة بمقر رابطة العالم الإسلامي بمكة المكرمة في الفترة من 22ـ27 شوال 1428هـ التي يوافقها3ـ8نوفمبر2007م قد نظر في الخطاب الموجه من مدير المركز الإسلامي والثقافي ببلجيكا الذي طلب فيه توضيحاً لبعض النقاط حول قرار المجمع السادس في دورته التاسعة بشأن: ( مواقيت الصلاة والصيام في البلاد ذات خطوط العرض العالية ) .

وبعد الاطلاع على الأبحاث المقدمة ، والاستماع لإيضاح أهل الخبرة، والمناقشات المستفيضة والاطلاع على قراري المجمع المتعلقين بالموضوع وهما:

القرار الثالث في دورته الخامسة المنعقدة في ربيع الآخر من عام 1402هـ والقرار السادس في دورته التاسعة المنعقدة في رجب من عام 1406هـ ، حيث قسم القراران المناطق ذات الدرجات العالية إلى ثلاث مناطق وذكرا أحكامها؛ ( فالبلاد الواقعة ما بين خطي العرض (45) و(48) درجة شمالاً وجنوباً وتتميز فيها العلامات الظاهرة للأوقات في 24ساعة يجب على أهلها الالتزام بالصلاة في مواقيتها الشرعية، وفي الصوم بوقته الشرعي من تبين الفجر الصادق إلى غروب الشمس عملاً بالنصوص الشرعية في أوقات الصلاة والصوم، ومن عجز عن صيام يوم أو إتمامه لطول الوقت أفطر وقضى في الأيام المناسبة.

وأما البلاد الواقعة فوق خط عرض (66) درجة شمالاً وجنوباً وتنعدم فيها العلامات الظاهرة للأوقات في فترة طويلة من السنة فتقدر مواقيت الصلاة فيها بالقياس الزمني على نظائرها في خط عرض (45)درجة ).

قرر المجلس ما يلي:

أولاً: التأكيد على قراره السابق فيما يتعلق بالبلدان الواقعة بين خطي عرض 45 و48 وما فوق خط عرض 66 درجة شمالاً وجنوباً.

ثانياً: أما البلدان الواقعة ما بين خطي عرض (48 ـ 66) درجة شمالاً وجنوباً ـ وهي التي ورد السؤال عنها ـ فإن المجلس يؤكد على ما أقره بشأنها، حيث جاء في قرار المجمع في دورته التاسعة ما نصه : ( وأما البلاد الواقعة ما بين خطي عرض (48ـ66) درجة شمالاً وجنوباً فيعين وقت صلاة العشاء والفجر بالقياس النسبي على نظيريهما في ليل أقرب مكان تتميز فيه علامات وقتي العشاء والفجر، ويقترح مجلس المجمع خط عرض (45) درجة باعتباره أقرب الأماكن التي تتيسر فيها العبادة أو التمييز، فإذا كان العشاء يبدأ مثلاً بعد ثلث الليل في خط عرض (45) درجة يبدأ كذلك بالنسبة إلى ليل خط عرض المكان المراد تعيين الوقت فيه، ومثل هذا يقال في الفجر).

وإيضاحاً لهذا القرار ـ لإزالة الإشكال الوارد في السؤال الموجه للمجمع ـ فإن مجلس المجمع يرى أن ما ذكر في القرار السابق من العمل بالقياس النسبي في البلاد الواقعة ما بين خطي عرض (48ـ66) درجة شمالاً وجنوبا ًإنما هو في الحال التي تنعدم فيها العلامة الفلكية للوقت، أما إذا كانت تظهر علامات أوقات الصلاة ، لكن يتأخر غياب الشفق الذي يدخل به وقت صلاة العشاء كثيراً ، فيرى المجمع وجوب أداء صلاة العشاء في وقتها المحدد شرعاً، لكن من كان يشق عليه الانتظار وأداؤها في وقتها ـ كالطلاب والموظفين والعمال أيام أعمالهم ـ فله الجمع عملاً بالنصوص الواردة في رفع الحرج عن هذه الأمة؛ ومن ذلك ما جاء في صحيح مسلم وغيره عن ابن عباس رضي الله عنهما قال : جمع رسول الله صلى الله عليه وسلم بين الظهر والعصر والمغرب والعشاء بالمدينة من غير خوف ولا مطر فسئل ابن عباس عن ذلك فقال: أراد ألا يحرج أمته: على ألا يكون الجمع أصلاً لجميع الناس في تلك البلاد، طيلة هذه الفترة ؛ لأن ذلك من شأنه تحويل رخصة الجمع إلى عزيمة، ويرى المجمع أنه يجوز الأخذ بالتقدير النسبي في هذه الحال من باب أولى.

وأما الضابط لهذه المشقة فمرده إلى العرف، وهو مما يختلف باختلاف الأشخاص والأماكن والأحوال.

ويوصي مجلس المجمع رابطة العالم الإسلامي بإنشاء مركز في مكة المكرمة للعناية بالعلوم الشرعية الفلكية ليكون مرجعاً للمسلمين في مواقيت الصلاة في جميع مدن العالم وخاصة البلاد غير الإسلامية ، ولإصدار تقويم هجري موحد لجميع المسلمين ، والتعاون مع المراصد الفلكية في سبيل تحقيق هذا الغرض. ويتطلع مجلس المجمــع إلــى أن يدعم خادم الحرمين الشريفين، الملك عبد الله بن عبد العزيز آل سعود ـ حفظه الله ـ إقامة هذا المركز وهو الحريص على كل ما من شأنه نفع الإسلام والمسلمين.
ويوصي المجلس القائمين على المراكز ، والهيئات الإسلامية ، بالسعي لجمع كلمة المسلمين ، والاتفاق على توحيد تقاويمهم ، ومواقيت عباداتهم.

ويرى المجلس تكليف الأمانة العامة للمجمع بتكوين لجنة شرعية فلكية لإعداد تقويم للصلوات في البلاد ذات خطوط العرض العالية على ما ورد في القرار.
وصلى الله على نبينا محمد وعلى آله وصحبه وسلم والحمد لله رب العالمين.

رئيس المجلس:

سماحة الشيخ عبد العزيز بن عبد الله آل الشيخ: المفتي العام للمملكة العربية السعودية.

نائب الرئيس:

معالي الدكتور عبد الله بن عبد المحسن التركي.

الأمين العام للمجمع الفقهي الإسلامي:

فضيلة الدكتور- صالح بن زابن المرزوقي البقمي.

الأعضاء – أصحاب الفضيلة والمعالي:

الدكتور- صالح بن فوزان الفوزان: عضو هيئة كبار العلماء، وعضو اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء.

الدكتور – مصطفى سيربتش: مفتي البوسنة والهرسك
مفتي الجمهورية اللبنانية. : الدكتور- محمد رشيد رضا قباني
رئيس المجلس الأعلى بموريتانيا: الشيخ- محمد سالم بن عبد الودود

الدكتور نصر فريد واصل: مفتي جمهورية مصر العربية سابقا

الدكتور- أحمد فهمي أبو سنة : الأستاذ بقسم الدراسات العليا بجامعة أم القرى سابقاً

الدكتور- بكر بن عبد الله أبو زيد: رئيس مجمع الفقه الإسلامي بجدة، وعضو هيئة كبار العلماء، وعضو اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء.

رئيس محكمة التمييز بالمنطقة الغربية سابقاً: الشيخ- عبد الله بن عبد الرحمن البسام

إمام وخطيب المسجد الحرام، وعضو هيئة كبار العلماء الشيخ- محمد بن عبد الله السبيل:

الدكتور- محمد الحبيب بن الخوجة الأمين العام لمجمع الفقه الإسلامي التابع لمنظمة المؤتمر الإسلامي بجدة

مدير مركز بحوث السنة والسيرة بقطر. الدكتور- يوسف بن عبد الله القرضاوي:

الدكتور- الصديق محمد الأمين الضرير: أستاذ الشريعة الإسلامية بكلية القانون بجامعة الخرطوم.
الدكتور- رضاء الله محمد إدريس المباركفوري: أستاذ بالجامعة السلفية بالهند

:أستاذ الفقه والأصول بجامعة الإيمان بصنعاء الدكتور عبد الكريم زيدان

قاضي القسم الشرعي بالمحكمة العليا بباكستان الشيخ- محمد تقي العثماني:

: رئيس قسم الفقه الإسلامي ومذاهبه في كلية الشريعة بجامعة دمشق الدكتور- وهبة الزحيلي

الدكتور عبد الستار فتح الله سعيد   أستاذ بكلية أصول الدين بجامعة الأزهر سابق