Sam 22 Mouharram 1441 - 21 Septembre 2019
 

26 Juillet 2016: Condamnation ferme et sans retenue de l’attaque de Saint Etienne Du Rouvray

26 Juillet 2016: Condamnation ferme et sans retenue de l’attaque de Saint Etienne Du Rouvray

aTe6pX5T4

 

Le meurtre lâche de ce prêtre octogénaire vient à la suite d’événements tragiques en cette période ponctuée par beaucoup trop de morts et de troubles. Nous condamnons fermement et sans retenue l’horrible attaque de Saint Etienne Du Rouvray.

La volonté de ceux qui sont derrière ces tueries et attentats est d’exacerber les tensions et instaurer un climat d’insécurité.

À la différence de nos précédents communiqués dans lesquelles nous nous contentions de condamner et exposer la position de l’Islam concernant ces atrocités, les déclarations des responsables de la communauté catholique nous ont amenées à réagir. En effet, nous avons trouvé certaines d’entre elles assez pertinentes.

Ce n’est pas en s’en prenant aux religions et en voulant les contraindre à l’invisibilité dans la société que la situation va s’améliorer. Nous reprenons les mots de Vincent Neymon (porte parole adjoint de la conférence des évêques de France) : L’état français est laïque mais la société elle, ne l’est pas … Vouloir confiner les religions à la sphère privée et les combattre sont le meilleur moyen d’attiser les tensions… Les musulmans et les catholiques ont des croyances et religions différentes mais ils peuvent vivre ensemble en paix avec le reste des membres de la société quelles que soient leurs croyances.

Nous pouvons être en désaccord sur des sujets dogmatiques ou pratiques et exprimer nos points de divergences sans souhaiter de mal à autrui. La France prétend assurer la liberté de conscience et de croyance à tous cependant cette liberté est aujourd’hui à sens unique. Celui de critiquer l’Islam et les musulmans, le contraire étant considéré comme de l’incitation à la violence.

Certains cherchent tout prétexte pour interdire le salafisme en France en l’assimilant de force avec le terrorisme! Quel rapport entre le terrorisme et les centres et mosquées salafis ?
Tous ces terroristes n’ont d’ailleurs jamais fréquenté ces centres, ils étaient plutôt loin de la pratique de l’Islam et de l’implication religieuse.
Interdire le salafisme revient à interdire la pratique de l’Islam non-dénaturé par l’exagération ou le laxisme et à détruire le seul vrai rempart contre les dérives sectaires.

La stigmatisation et le lynchage que subissent les musulmans en général et les salafis en particulier de la part des politiques et des médias sont eux, un appel à la haine.

Que des mesures sévères soient prises contre les vrais terroristes mais s’en prendre aux salafis en les humiliant par des mesures répressives ou en fermant leurs lieux de cultes et centres est une injustice énorme. Ils sont les premiers à combattre le terrorisme et les terroristes avec le peu de moyens qui sont à leur disposition.

Nous appelons tous les musulmans à s’unir autour de la sounnah de notre noble Prophète Mohammed ﷺ, à rester ferme sur leur religion et ne pas fléchir en vendant leur foi à vil prix tout en condamnant tous ces actes contraires à l’Islam et donc contraires au salafisme !

Le devoir des politiques et des médias est d’agir avec la plus grande fermeté contre les vrais terroristes et de cesser de s’en prendre aux salafis qui combattent les terroristes avant même qu’ils n’apparaissent ! Qu’ils fassent preuve de dignité et qu’ils n’utilisent pas ces drames à des fins électoralistes ou carriéristes. Se servir du malheur des gens et attiser les peurs pour atteindre des objectifs personnels sont une honte et une trahison envers le peuple français.

La direction de l’Institut Sounnah écrit Le Mardi 26/07/2016, dernière correction le Jeudi 28/07/2016.

Lien vers nos communiqués précédents:

http://www.institutsounnah.com/rubrique/institut/communiques

 

image